En français de FranceEn n'ko

Chasse d’eau, chasse d’Hommes

«Chasse d’eau, chasse d’Hommes»

Du cinéma en plein air

Avant d’organiser des événements culturels, il faut bien songer aux besoins.Naturels.

Comme Frankie, de son côté, avait l’air de savoir de quoi il causait quant à la fabrication des toilettes sèches , j’ ai tenté pendant ce temps-là de faire entrer Mamadi dans le Kiosque et de laisser Frankie en… complète autonomie. 

                                                      Je cherche un logement.

« J’imagine une construction assez simple »

Mamadi m’a parlé tout de suite du N’Ko et d’un type nommé Soulyemane Kanté.

Ça avait l’air passionnant. Comme je n’ arrive pas à le revoir, en faisant quelques recherches, j’ ai fini par comprendre qu’il s’agit , me semble-t-il, non d’une langue mais d’un alphabet.

J’ ai acheté une tente mais je me la suis faite déchirer 

« Une ouverture sur l’arrière du toilette

pour accéder au seau

tout simplement »

« Selon l’approche de Souleymane Kantè et ses disciples, toutes les variétés mandingues sont des dialectes d’une seule langue à laquelle on applique le nom « n’ko », dont la forme la plus pure serait le maninka-mori parlé à Batè (et plus ou moins considéré en Guinée comme le « maninka standard »). 1

 
Je veux bien mais j’ai pas une situation très stable-là. 

«  Je peux passer chez toi prendre l’assise

et ta cagette à vin? »

« Une des premières sources (sinon la première) est un petit vocabulaire manuscrit mandinka, wolof, peul (et quelques autres langues) anonyme qui se date du XVII siècle, publié en 1845 par d’Avezac-Macaya. »2

 Du coup je n’ ai pas le droit de travailler.

«  Y un accès voituré jusqu’ à l’endroit d’implantation du wc ?

J’ ai récup un contenant et des palettes. »

« Les quatre dictionnaires marquent les tons, mais les présentations varient : – BA marque le ton bas sur chaque syllabe, donc l’absence de marque tonale indique un ton haut. Le ton ascendant sur les monosyllabes est marqué par un haček : kǔn ‘tête’. »3

Comme je peux pas acheter de ticket de bus, je viens à pied .

«  Je ne sais pas comment c’est fichu sur place,

s’il faut prévoir d’en chi++r

pour que le matos soit acheminé

depuis la voiture jusqu’au lieu des wcs. »

« BA : bɛǹ vi 1. se rencontrer, faire la jonction ; 2. coïncider ; 3. aller bien, s’harmoniser avec ; 4. convenir à qn, lui être agréable ; 5. réussir ; 6. s’accorder, s’entendre, se mettre d’accord. » 4

  

1Le Ńkó kɔd́ ɔyidalan de Souleymane Kantè et la tradition lexicographique « occidentale » pour le mandingue1 Valentin Vydrine INALCO – CNRS (LLACAN)

2Ibidem

3Ibidem

4Ibidem