En français de France

La fonction phatique c’est pas systématique

« La fonction phatique c’est pas systématique. »

Du cinéma en plein air

Chez le notaire,  la première fois,  à dire vrai, ça s’est très mal passé.

J’étais encore dans la salle d’attente que Maitre voulait déjà que je signe un truc. Mollo garçon, je ne  suis pas à la préfecture non plus je lui ai fait comprendre.

En amont, j’avais fait attention à bien remplir le questionnaire d’état civil.  Les cases sur le  statut marital m’avaient laissée perplexe. C’est ça qui prenait le plus de place et je  ne voyais pas trop ce que ça venait foutre dans un document qui allait me rendre propriétaire d’un morceau de sol français et laisser une trace de mon nom sur le cadastre napoléonien.  Ça ressemblait à une étude de l’INSEE[1] sur les nouvelles mœurs en  2018. Mariage, divorce, séparation, etc. Comme dirait Karina, y a tout un tas de nouveaux mots en train d’entrer dans le TLFI[2].   PACS[3] aussi. Va –t-en expliquer un acronyme pareil.  

 Une fois dans la grande salle, le notaire avait insisté de nouveau pour me faire signer deux ou trois trucs avant même que les vendeurs n’arrivent.   Sont pas en panne de stylos ces types-là. On voyait bien qu’il allait être odieux. Et pas seulement parce qu’il avait une tarte dans le four. Il avait fallu être ferme :

 « Doudou, t’es mignon mais  je signe rien avant que tu aies fini ta lecture du compromis. »

Il  s’est mis à dérouler un très long document auquel  je ne comprenais rien.  Comme j’étais ici par consentement, je veux dire, personne  ne m’avait  convoquée à l’idée d’acheter un terrain pour promouvoir la bonne bouffe et les bamboulas en terre bretonne , j’ai fait comme si tout allait bien  et  j’ai laissé venir.

J’avais l’écran à ma gauche et la voix du type à ma droite qui commentait nos fiches d’état civil. J’ai laissé ronronner.   C’est bien ça ?  Qu’il disait tout le temps. Il ne posait pas vraiment la question, c’était juste pour que  ça tourne.  Oui oui. Le couple de vendeurs répondait en habitué  et on avançait tranquillement.

Mais,  peu à peu, je ne sais pas pourquoi, le type a commencé à prendre ses aises. Et à s’éloigner un peu de sa fonction. Phatique. 

          Vous n’avez donc  qu’un seul prénom c’est bien ça ?

          Euh, c’est bien ça. Oui, oui.

          Et professeure, on peut savoir pourquoi c’est écrit avec E ?

           Bah, euh, non ce n’est pas une coquille, ça peut s’écrire comme ça maintenant, vraiment. Oui, oui.

          Rah !

          Nationalité française, c’est bien ça ?

          Oui, oui

           C’est bien ça ?

          ….. 

          C’est bien ça ?

          Oui, pardon, Monsieur, c’est bien ça.

C’est ma faute. Dès fois j’oublie. Depuis qu’il y a des petites fonctionnaires  dans les préfectures  avec des jolies robes roses et des gants transparents pour prendre les empreintes de gens avec des robes de toutes les couleurs, y en a qui se sentent pousser des ailes.

J’ai pensé qu’on n’allait pas laisser passer un truc pareil. Qu’il ne serait pas content du tout du tout  mais que je n’allais pas lui signer son compromis au notaire.

Tant pis pour la fiesta.  Parce qu’on est tous dans  le même pétrin, m’enfin quand même faut pas déconner non plus.

 Comme d’habitude  depuis que j’ai démarré le Kiosque,  ça s’est enchainé tout seul. Le staff du gars a frappé à la porte, un coup de fil urgent que je lui ai  vivement recommandé d’aller prendre, on s’est mis d’accord avec les vendeurs qui n’en pensaient pas moins, il est revenu, on l’a laissé finir en se faisant des clins d’œil et puis je lui ai dit comme ça :

          Excusez-moi,  mais votre collègue qui s’occupe de notre dossier  elle revient quand de vacances ? Parce que là, je ne me sens pas super à l’aise.

 

Il m’a insulté. C’était la première fois qu’il voyait un truc pareil. Je lui faisais perdre son temps. J’ai baissé la tête pour jeter un coup d’œil à la somme que ce bureau allait récupérer à cause de mes envies de rumba puis je lui ai dit  comme ça :

          Perdre votre temps, perdre votre temps, hum,  ce n’est pas du bénévolat non plus-là notre RDV[4].

Le bénévolat, c’est le truc que j’avais dit que je ne  ferai pas faire. Mais que font Karina, Omar, Morgane, Paula, Franck quand il ne fait pas des bottes , Loïc, Stéphanie, Patrick quand il donne son avis sur tout au lieu de lire les poèmes d’Hassan, Manon, Samira, Tassia , Andrea, Kyoko,  Enrico, Bertan qui traduit un texte vers le galo  à titre gratuit exceptionnellement, Xavier qui viendra nous présenter un film si le 1° juin 2019 par miracle on arrive à projeter en plein air, Daniela, Saïd quand j’ aurai chopper un micro  spécial pour enregistrer sa musique en extérieur , Elena , Marcel qui est gaga de poésie quand il ne rêve pas de belle biche brestoise. 

 Pour qu’on le partage ce putain de pain. Qu’on la fasse la party entre kiosqueurs.  Oui, oui, je sais,  on échange des services et j’ai une ardoise comme ça de cours de conversation à donner et une bibliothèque qui se vide sereinement.  Mais ça y ressemble vachement plus quand même  que les  4000 euros que le type va récupérer pour la transaction.  

Ça a été long. Mais il a fini par se taire. On a pu se casser. Sur le parking,  je m’y attendais pas mais Angèle, qui vend son terrain car son âge n’y est plus,  Angèle,  m’a souri. Et serré la main. Fort. Sans les gants.


[1] Institut national de la statistique et des études économiques

[2] Trésor de la Langue Française informatisé

[3] Sorte de mariage civil sans anneau. Source : Hassan Yassin fort de ses milliers de mots dans sa langue maternelle.

[4] Rendez-vous

QUESTIONNAIRE D’ETAT CIVIL

Nom :…………………………………………………………..………… Nom de jeune fille : …………………………………………………..

Prénoms : …………………………………………..……………………………………………………………………………………………………………………

Date de naissance …………….………………………..…………….. Lieu de naissance : .……………..………………………………..…

Profession : .……………..…………………………………………..… Nationalité : …………………………………………………………….

(pour les étrangers, joindre une copie de la carte de résident)

Adresse : ………………………………………………………………………………………………………………………………………..…….

Code Postal : [__][__][__][__][__] Ville : ……………………………………………………………..……………………………………………..

Téléphone domicile : …………………………….…….travail : ……………………..….…….… portable : …………………..……….…….

E-mail :…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Célibataire :

avec signature d’un P.A.C.S. en vigueur (Joindre copie de la déclaration au Greffe du Tribunal)

avec signature d’un P.A.C.S. dénoncé

Marié(e) : Date du mariage : ………………………………………………….……………………..……………………….…….…

Commune ……………………………………………………….……………Code Postal : [__][__][__][__][__]

Contrat de Mariage (joindre une copie du contrat) Régime adopté : ……………………………….……………………………

Nom et résidence du Notaire :………………………………….………….……………………Date : …………………………………..

Changement de régime matrimonial (joindre une copie du contrat) Régime adopté : …………..……………………………

Nom et résidence du Notaire :……………………………..……………………..……….……Date : ……….…….…………………..

Divorcé(e) de : En instance de divorce de : Séparé(e) de corps de :

Nom : ……………………………………………………..…………..Prénoms : ……………………………………………………………

Jugement du Tribunal de (ville) : …………………..…………………………………………..….Date : …………………………………

Veuf (ve) de :

Nom : ……………………………………………………..…………..Prénoms : ……………………………………………………….…..

                                                                              Rita