En français de France

Mais c’est une ZAC ? -Non, Monsieur, ce sont des petits commerces.

Mais c’est une ZAC? – Non monsieur, ce sont des petits commerces.

De l’identité

 

Pour trouver des voix-off à succès et donner un peu de chaleur à votre site web, faut pas avoir peur de faire des trous dans le fromage. C’est tout.
Bon. Y a les comédiens. Y sont super sympas. Mais y z’ont l’habitude. Tu parles. Romane, Loic, dès qu’ils vous voient arriver avec votre micro à pile, ils s’inquiètent.
Dans la vallée, le vendeur de matos informatique peut assommer le débat.
– Bien sur que ça existe encore les piles plates. Par contre, ce modèle-là c’est le buraliste qui en a.
– D’accord.
– Et puis bon, il fonctionne encore votre micro oui ou non ? Alors il est où le problème ? Vous allez le voir et puis s’il n’en a plus et bien vous revenez ici.
– D’accord.
– On va trouver, allez.
C’est sympa. Surtout que, du coup, à y repenser, on se dit qu’on lui a rien acheté. Le gars est quand même vendeur.
Bon. On vous propose une cueillette d’accents. C’est bizarre mais il y a des gens dont ce n’est pas le métier qui veulent bien s’enfermer deux heures dans un salon de lecture pour faire ça. Voix-off d’un jour. Des producteurs de lait, une artisane, des gens qui disent que c’est un cadeau. Des personnes qui vous apprennent qu’un accent se contraint et se diminue à lire un texte qui n’est pas le sien. D’avoir vu plus d’hélicoptères que de bus vous ne saurez pas comment ils sont arrivés des montagnes. Mais ils sont-là. Pour la culture . Pour, comme dirait Paul, vous offrir l’évidence locale qu’il s’agit non seulement du même mot mais aussi de la même histoire.
C’est très sympa. Surtout que le caviste veut bien prêter des verres, que la bouquiniste veut bien aller les chercher. Avec les vins. Sans compter l’imprimeure qui voudra bien les rendre. Les verres. Pas les vins.
Bon. Puis au moment de dire au revoir, y a la bottière, celle qui ne chante pas encore comme les autres mais ça viendra en même temps que votre prochaine paire de pompes – qui vous dit qu’ y a un accent qui s’est perdu, qu’a pas trouvé le chemin.
Et là faut pas lutter. Les ingrédients arrivent tout seul. De toutes façons c’est ça ou refaire une cueillette. A Vesoul. La boulangère a le nez fin. Elle met une rallonge dans la boite à gâteaux.
Une faim de loup. Six cannelés. Ce sacré Monsieur Chabre. Quatre cannelés. Un rencart avorté avec le restaurateur bengalophone. Trois cannelés. Un accent qui reste à jeun. Même s’il a cuisiné une salade. Trois cannelés. Surtout s’il est enrhumé. Un délicieux fromage.

                                                                              Rita